Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : la plume de l' ain 01000
  • : Association pour l'apprentissage de l'islam selon le coran, la sunnah et la comprehension des pieux predecesseurs ainsi que la langue arabe. (à bourg en bresse 01000) Pour nous contacter : laplumedelain@yahoo.fr
  • Contact

Profil

  • LA PLUME DE L'AIN
  • blog de l' association la plume de l' ain quelques rappel, et suivi de l' association. Cette association a pour but l' apprentissage de l' islam et de la langue arabe un des principale outil.
  • blog de l' association la plume de l' ain quelques rappel, et suivi de l' association. Cette association a pour but l' apprentissage de l' islam et de la langue arabe un des principale outil.

السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

1911546073 small 2

Recherche

    mekkah

La plume de l'ain

    strategie ocean bleu

    masjid-nabawi

Catégories

    maroc-desert-dune-resize

    nature-wallpaper-467926482

2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 07:48

Toute la louange revient de droit à Allah.

 

Et que la paix et la bénédiction d'Allah soit sur son noble Messager.

 

Ensuite: Voici une série de paroles concises de l'imam Ibn Al-Qayyim rahimahullah ta'ala que j'ai regroupé concernant certains versets du Qurân.

 

Et je tiens à préciser aux frères et soeurs qui venaient à lire cet article qu'il est possible qu'ils ne comprennent pas les paroles de l'imam Ibn Al-Qayyim du premier coups d'oeil.

 

Ainsi, j'invite tout lecteur à relire à plusieurs reprises les nobles versets et les paroles apportées, ainsi qu'à les méditer.

 

Et Allah est plus savant.

bfgfg

Allah 'azza wa djal dit dans le sens du verset:


« Puis, lorsque tous deux eurent dépassé [cet endroit,] il dit son valet : "Apporte-nous notre déjeuner : nous avons rencontré de la fatigue dans notre présent voyage". » [ Sourate Al-Kahf v62 ]

 

BUL020Ibn Al-Qayyim dit dans Al-Fawâid:

 

« Lorsque Moussa a voyagé vers Le Khidr, il fût touché par la faim et la fatigue, car il voyagé vers une créature.

 

Cependant, lorsque son Seigneur l'a epprouvé durant 40 nuits, il n'y mangeait pas et ne fût pas frappé par la faim et la fatigue, car il voyagé vers son Seigneur.


Ainsi est le voyage par le coeur et son cheminement vers son Seigneur.


On n'y trouve ni la misère, ni la fatigue que l'on peut rencontrer lors du voyage vers les créatures. »

 

[ Badâ-i' At-Tafsir - Ibn Al-Qayyim - Tome 2 p.162 - Dar Ibn Al-Jawzi ]

bfgfg

Allah 'azza wa djal dit dans le sens du verset:


« Et suis le sentier de celui qui se tourne vers Moi. » [ Sourate Luqman v15 ]

 

BUL020Ibn Al-Qayyim dit dans I'lam Al-Muwaqqi'în:

 

« Tous, parmis les Sahâbah, se sont tournés vers Allah [Al-Inâbah] .

 

De ce fait, il nous incombe de suivre leur voie, leurs paroles, ...

 

Et leur croyance est parmis la plus grande de leur voie.

 

Et la preuve qu'ils sont certes de ceux qui se sont tournés vers Allah, c'est le fait qu'il les a guidé, et il (Allah) a certes dit:

 

"Allah élit et rapproche de Lui qui Il veut et guide vers Lui celui qui se tourne vers lui." (Sourate Ash-Shoura v13) »

 

[ Badâ-i' At-Tafsir - Ibn Al-Qayyim - Tome 2 p. 319 - Dar Ibn Al-Jawzi ]

bfgfg

Allah 'azza wa djal dit dans le sens des versets:


« Ne lui avons Nous pas assigné deux yeux, • et une langue et deux lèvres? • Ne l'avons-Nous pas guidé aux deux voies . » [Sourate Al-Balad v8 à 10]

 

BUL020Ibn Al-Qayyim dit dans Miftah Dâr As-Sa'âdah:

 

« Allah a évoqué ici les deux yeux avec lesquels nous voyons, on y apprend donc les choses visibles.

 

Ensuite il a évoqué les deux voies et elles sont celle du bien et celle du mal, et il y a concernant cela un hadith marfû' mursal, et c'est la parole de la plupart des exégètes.

 

Et pour finir, il a évoqué la langue et les deux lèvres qui sont les outils avec lesquels on apprend.

 

Il a donc évoqué les outils pour [voir] la science et son apprentissage, et il les a placé comme des preuves de sa puissance, de son Unicité, et de ses bienfaits par lesquelles ses serviteurs le conaissent. »

 

[ Badâ-i' At-Tafsir - Ibn Al-Qayyim - Tome 3 p.306 - Dar Ibn Al-Jawzi ]

bfgfg

Allah 'azza wa djal dit dans le sens du verset:


« Ô Vous qui avez cru! Craignez d'Allah et croyez en Son messager pour qu'Il vous accorde deux parts de Sa miséricorde, et qu'Il vous assigne une lumière à l'aide de laquelle vous marcherez, et qu'Il vous pardonne, car Allah est Pardonneur et Très Miséricordieux. » [sourate Al-Hadid v28]

 

BUL020Ibn Al-Qayyim dit à propos de ce verset dans At-Tibyân fî Aqssâmi Al-Qurân :

 

« Allah a raccordé trois choses se rapportant à la piété (At-Taqwa):

 

- Il leur donne deux parts de sa miséricorde; une part dans ce bas-monde et une part dans l'au-delà. Et il se peut parfois qu'il double la part de l'au-delà, elle devient alors les deux parts.

 

- il leur donne une lumière avec laquelle ils marchent dans les ténèbres.

 

- il pardonne leurs péchés.

 

Allah a certes rendu la piété (At-Taqwa) une cause pour toute facilités, et le délaissement de la piété (At-Taqwa) une cause pour toute difficultés. »

 

[ Badâ-i' At-Tafsir - Ibn Al-Qayyim - Tome 3 p.134-135 - Dar Ibn Al-Jawzi ]

bfgfg

Allah 'azza wa djal dit dans le sens du verset:


« Et quiconque craint Allah, il lui donnera une issue favorable, • et lui accordera ses dons [par des moyens] sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Allah, Il [Allah] lui suffit. Allah atteint ce qu'Il Se propose, et Allah a assigné une mesure à chaque chose. » [Sourate Al-Talâq - v2 et 3]

 

BUL020Ibn Al-Qayyim dit à propos de ce verset dans Madârij As-Salikîn:

 

« Il [Allah] a fait une distinction entre les deux récompenses.


[Ndt: Entre la récompense de la crainte (At-Taqwa) et la récompense de la confiance en Allah (At-Tawakkul)] comme tu peut l'apercevoir.

 

Et il [Allah] a placé sa présence comme suffisance pour ceux qui place leur confiance en lui.»

 

[ Badâ-i' At-Tafsîr - Ibn Al-Qayyim - Tome 3 p.164 - Dar Ibn Al-Jawzi ]

bfgfg

Allah 'azza wa djal dit dans le sens du verset:

 

« Et Nous avons désigné parmi eux des dirigeants (Imam) qui guidaient (les gens) par Notre ordre aussi longtemps qu'ils enduraient et croyaient fermement en Nos versets.» [Sourate As-Sajdah - v24]

 

BUL020Ibn Al-Qayyim dit dans Zâd Al-Ma'âd :

 

« Il [Allah] a informé l'imâmah dans la religion n'est acquis que par la patience et la certitude; La patience pour repousser les passions [Ash-Shahawât] et les mauvaises envies, et la certitude pour repousser les doutes et les ambiguité [Ash-Shubuhât]. »

 

[ Badâ-i' At-Tafsîr - Ibn Al-Qayyim - Tome 2 p.323 - Dar Ibn Al-Jawzi ]

 

Traduction: Farîd ibn 'Abdillâh Al-Djazâirî

copié de la science legiferée

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya

Partager cet article
Repost0
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 07:17
Partager cet article
Repost0
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 07:13

   

 Si tu veux tirer profit du Coran, tu dois le réciter et l’écouter de tout ton cœur, tendre l’oreille et considérer que c’est à toi que s’adresse Celui qui parle.

 

C’est une parole émanant de Lui, qui t’est adressée et qui a été transmise par Son Prophète sallallahu ‘alayhi wa sallam.

 

Allah dit (traduction rapprochée):

 

"Il y a bien là un rappel pour quiconque a un cœur ou prête l’oreille (aux versets d’Allah) tout en étant éveillé." (Sourate Qâf verset 37)

 

Ce verset montre de la manière la plus concise, la plus claire et la plus évidente que le plein effet (du Coran) nécessite :

 

BUL032l’existence préalable d’une parole influente

BUL032un réceptacle prompt à l’accepter

BUL032une condition nécessaire pour que cette parole soit suivie d’effet

BUL032et la levée de tout obstacle

 

Sa parole "il y a bien là un rappel" fait référence à tout ce qui a précédé du début de la sourate jusqu’à ce verset, et c’est là la parole influente.

 

Sa parole "pour quiconque a un cœur" désigne le réceptacle prompt à accepter cette parole, et il s’agit du cœur vivant qui reconnait Allah, comme Allah dit (traduction rapprochée) :

 

"Ceci n’est qu’un rappel et un Coran clair, afin qu’il avertisse celui qui est vivant" (sourate Yâ-Sîn verset 69-70)

 

C’est à dire celui dont le cœur est vivant.

 

Sa parole "ou prête l’oreille aux versets d’Allah" indique que son cœur est présent et non absent.

 

Ibn Qutaybah a dit :

 

"Il s’agit de celui qui a écouté le Livre d’Allah, d’un cœur présent, avec compréhension, sans insouciance ou oubli"

(Gharîb Al Qu’rân p.419).

 

Cette partie du verset indique l’obstacle qui peut empêcher l’effet de cette parole qu’est l’insouciance du cœur, l’absence de raisonnement, de considération et de réflexion sur ce qui lui est dit.

 

Si sont réunis : La parole influente (le Coran), un réceptacle prompt à accepter (le cœur), une condition nécessaire (prêter l’oreille), et la levée de tout obstacle (l’insouciance du cœur concernant le sens de cette parole et son occupation par autre chose), l’effet se produira et l’on pourra tirer profit de la lecture du Coran et se rappeler d’Allah.

 

Si quelqu’un avance :

 

Si cette parole n’a d’effet qu’en réunissant toutes ces conditions, pourquoi Allah a t’Il utilisé la conjonction "ou" au lieu de "et" dans Sa parole "ou prête l’oreille aux versets d’Allah".

 

Le contexte aurait voulu qu’on utilise "et" qui marque la jonction et non "ou" qui marque l’alternative ?

 

Nous répondrons en disant que :

 

c’est une bonne question, dont la réponse est que cette conjonction "ou" s’applique différemment en fonction de la situation de celui à qui elle s’adresse (celui qui récite ou écoute) : Certains ont un cœur vivant , conscient , toujours sur la saine nature .

 

S’ils pensent et réfléchissent avec le cœur et la raison, ceux-ci reconnaîtront l’authenticité du Coran.

 

Leur cœur attestera des informations du Coran contient, et la parole d’Allah atteignant le cœur sera une lumière pour eux venant s’ajouter à la lumière de la saine nature déjà présente.

 

C’est là la description de ceux dont Allah dit (traduction rapprochée) :

 

"Et ceux qui ont reçu le savoir savent que ce qui t’a été révélé, de la part de ton Seigneur, est la vérité" (Sourate Sabâ verset 6)

 

"Allah est la lumière des cieux et de la terre. Sa lumière est semblable à une niche ou se trouve une lampe. La lampe est dans un cristal, et ce crystal ressemble à un astre brillant, son combustible vient d’un arbre béni : un olivier qui n’est ni trop à l’Est ni trop à l’Ouest dont l’huile semble éclairer sans même que le feu ne la touche. Lumière sur lumière. Allah guide vers Sa lumière qui Il veut. Allah propose aux hommes des exemples et Allah sait tout." (Sourate An Nûr verset 35)

 

Il s’agit de la lumière de la révélation qui vient s’ajouter à la lumière de la saine nature, et c’est l’état de celui dont le cœur est sain, vivant et conscient.

 

Celui dont le cœur est vivant lie son cœur aux sens du Coran, et les récitera alors par cœur comme s’ils y avaient été gravés.

 

D’autres ne sont pas totalement prêts, n’ont pas une pleine conscience et une vie parfaite du cœur.

 

Ce type d’individu aura besoin d’un témoin qui lui fera distinguer le vrai du faux. Il n’a pas atteint (le même degré) de vie, de lumière du cœur et de pureté de sa nature saine que celui dont le cœur est vivant et conscient.

 

 

La voie qu’il doit emprunter pour être guidé est d’écouter attentivement la Parole d’Allah, de méditer, réfléchir, et raisonner sur ses sens.

 

Ainsi il saura qu’elle est la vérité.

 

Le premier est comme celui qui voit de ses propres yeux ce vers quoi on l’appelle et ce dont on l’informe.

 

Le deuxième est comme celui qui connaît avec certitude la véracité de Celui qui l’informe et dit : "Ce dont il n’informe me suffit".

 

Ainsi il atteint le degré de la foi (Imân).

 

Le premier lui atteint le degré de la bienfaisance (Ihsân), il parvient au degré de la certitude et son cœur s’élève plus encore jusqu’au degré de la certitude absolue.

 

Quant au second il a cette croyance ferme qui lui a permis de sortir de la mécréance et d’entrer en Islam.

 

La certitude absolue est de deux types : L’une dans ce monde, l’autre dans l’au-delà.

 

Ici-bas, la certitude absolue est liée au cœur de la même manière que le témoignage est lié à l’œil.

 

Les choses de l’Invisible dont les prophètes nous ont informés seront vues par la vision réelle (l’œil) dans l’au-delà et par le discernement (la réflexion) dans ce monde.

 

Et dans les deux cas, il s’agit d’une certitude absolue.

 

(Source: Ibn Qayyim al Jawziyyah rahimahu Allah « Al Fawâ’id » )

copié de la science legiférée

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm

Partager cet article
Repost0
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 05:31
Partager cet article
Repost0
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 07:27
Partager cet article
Repost0
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 19:29
Partager cet article
Repost0
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 16:13
Partager cet article
Repost0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 10:53
Partager cet article
Repost0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 18:49
Partager cet article
Repost0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 21:54

           

                  وَرَتِّلِ الْقُرْآنَ تَرْتِيلًا  

 

     " Et récite le coran lentement et clairement "

                                            sourate muzzammil verset 4

 

 

 

 Il est rapporté de ibn mas'ud (rah) ces paroles ;

 

 

 "Ne le récitez pas à la vitesse ou le sable s"échappe de vos mains et nous précipitez pas dans sa récitation comme vous le faites pour lire des vers. Arrétez-vous lorsque sont mentionnées des choses extraordinaires et que votre coeur soit agité par sa récitation. Et que votre seul but ne soit pas d'atteindre la fin de la sourate que vous lisez." 

 

Récit rapporté par al baghawi (Ma'alim at tanzil 8/215).

                                         

 

                  

Partager cet article
Repost0